Piétons

Depuis l’arrivée de l’automobile, la mobilité du piéton s’est considérablement réduite au profit de moyens de transport mécaniques. Le piéton moyen parcourt aujourd’hui une distance moyenne journalière n’excédant pas les 10 kms . Néanmoins, les piétons, en tant qu’usagers vulnérables, c’est-à-dire des usagers non « carrossés » et donc plus sensibles aux chocs et aux collisions, sont particulièrement exposés aux risques d’accidents.

Les principales catégories de piétons touchées par l’accidentalité sont les personnes âgées de 75 ans et plus, en milieu urbain et en journée, ainsi que les piétons de 18 à 44 ans, de nuit, sur route hors agglomération et sur autoroute. En agglomération, les accidents de piétons surviennent majoritairement de jour (66% de décès), tandis que, hors agglomération, les accidents surviennent majoritairement de nuit (82% de décès sur les routes hors agglomération et 79% de décès sur les autoroutes). La population de plus de 65 ans s’accroissant chaque année, les prévisions de l’accidentalité de cette catégorie d’usagers posent aujourd’hui un véritable défi de santé publique, notamment lorsque l’on considère que les personnes âgées représentent la part la plus importante des piétons.

Les enfants (0-13 ans) et les adolescents (14-17 ans), en tant que piétons, sont également fortement concernés par ce type d’accidentalité. Dans les trois quarts des cas, l’accident survient à moins de 500m du collège et dans un environnement emprunté chaque jour par la victime.

jeunes piétons