Vitesse - règles de circulation

La vitesse « excessive ou inadaptée aux circonstances » est la première cause d’accidents mortels. Les forces de l’ordre relèvent ce facteur dans un accident mortel sur trois. Dans les accidents mortels, ce facteur vitesse intervient plus souvent que la moyenne sur les routes limitées à 70 km/h, ce qui reflète probablement la difficulté pour les conducteurs de percevoir la spécificité de ces sections et de prendre conscience des dangers associés.

Il est moins présent sur les autoroutes limitées à 130 km/h. La vitesse influe à la fois sur la capacité du conducteur à s’adapter aux situations rencontrées et aux événements inattendus (distance parcourue durant le temps de réaction, évitement possible ou non, puis distance de freinage), et sur sa gravité lésionnelle (énergie dissipée dans le choc).

Malgré les progrès techniques, les véhicules ne sont pas conçus pour résister aux chocs à grande vitesse (au-delà de 55 km/h lors de l’impact). Les équipements, ceintures ou airbags, et l’absorption d’énergie par la déformation, ne suffisent pas à protéger les organes internes du corps humain. Or, la plupart des accidents mortels pour les occupants de véhicules de tourisme se produisent à des vitesses résiduelles (après freinage) comprises entre 40 et 80 km/h.

risques comportementaux - vitesse
Liste d'articles 8 élément(s)