Les indicateurs régionaux de France métropolitaine

Principaux indicateurs régionaux de France métropolitaine - mise à jour 2018

Mortalité par million d’habitants dans les régions (2014-2018)

La région Île-de-France représente seulement 9 % des personnes tuées en métropole, mais 31 % des accidents corporels et 30 % des blessés, pour 19 % de la population.
Le nombre de personnes tuées par an et par million d’habitants sur la période 2014-2018 varie selon les régions entre 26 en Île-de-France et 90 en Corse. Ce taux est de 48 dans les Hauts-de-France et 76 en Bourgogne-Franche-Comté. La moyenne sur 5 ans est de 53 pour la France métropolitaine.
La mortalité ramenée à la population a baissé entre les périodes 2009-2013 et 2014-2018 dans toutes les régions. Pour beaucoup, la baisse est proche de la baisse nationale (- 13 %). Les régions Centre-Val de Loire et Corse ont connu des baisses plus importantes (près de - 20 %) et les régions Bretagne, Hauts-de-France et Île-de-France des baisses moindres (- 7 % ou - 8 %).
La mortalité par million d’habitants des 18-24 ans est deux fois plus forte en moyenne (110) que le taux tous âges (53), Mais elle est d’autant plus élevée dans les régions avec les taux de mortalité tous âges les plus élevés : autour de 140 en Occitanie, Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Nouvelle Aquitaine, Pays de la Loire, et à plus de 180 en Bourgogne-Franche-Comté, Centre Val de Loire et la Corse.

 

Types d’accidents dans les régions

La répartition des personnes tuées selon le mode de déplacement varie fortement d’une région à l’autre, du fait de pratiques de mobilité différentes :

  • La part des piétons parmi les personnes tuées est de 15 % en France métropolitaine. Elle est plus élevée dans les régions comptant les plus grandes métropoles (Paris, Marseille, Lyon et Lille), atteignant 28 % en Île-de-France. Elle est plus faible, 9 % en Corse et Centre-Val de Loire.
  • Les usagers de deux-roues motorisés représentent 23 % des personnes tuées en France métropolitaine. Cette part dépasse 30 % dans les régions Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Corse. Dans ces régions, on observe également que la moitié des personnes tuées lors d’un trajet-domicile-travail le sont en 2RM. Les usagers de 2RM sont également fortement représentés par-mi les personnes tuées en Île-de-France (29 %), et notamment parmi les personnes tuées lors d’un trajet domicile-travail (43 %). Ces trois régions regroupent 28 % des usagers de 2RM tués en métropole, mais elles rassemblent également 31 % du parc 2RM.

 

L’alcool ou les stupéfiants sont impliqués dans 44 % des décès, certaines régions beaucoup plus fortement (48 % en Bretagne et dans les Hauts-de-France, 49 % en Occitanie et en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, 53 % en Corse).

Evolution de la mortalité par million d'habitants, entre 2008-2012 et 2013-2017 :

Carte régionale de l'évolution de la mortalité par million d'habitants (moyenne 2013-2017)