Les indicateurs départementaux

Principaux indicateurs d'accidentalité des départements de France métropolitaine - mise à jour 2018

Retrouvez en pièce jointe ci-contre la mise à jour 2018

Mortalité par million d'habitants (moyenne 2013-2017).

Pour les départements de métropole, sur la période 2013-2017, le nombre de personnes tuées par million d’habitants et par an varie de 17 pour les Hauts-de-Seine et Paris à 145 pour les Alpes-de-Haute-Provence (avec une valeur de 158 pour la Lozère, dont la population est bien inférieure à celle des autres départements). La moyenne de la métropole se situe à 53, proche de la moyenne européenne. 30 départements sont en dessous de la moyenne nationale, principalement des départements très peuplés à forte composante urbaine. L’objectif de moins de 2 000 personnes tuées en 2020 correspond à un ratio de 30 par million d’habitants. Seuls 7 départements sont en dessous de cette valeur sur 2013-2017 : Paris, 5 départements d’Île-de-France et le Rhône. Entre la période 2008-2012 et la période 2013-2017, la mortalité par million d’habitants a diminué de - 17 % en métropole. Dans 44 départements, ce taux a diminué plus fortement, jusqu’à - 41 % pour le département de la Charente. Elle est en hausse dans 9 départements. La hausse la plus importante concerne la Lozère (+ 38 %) mais porte sur des effectifs faibles donc plus fluctuants. La mortalité des jeunes de 18-24 ans par million de jeunes de cette classe d’âge est la plus faible à Paris et en petite couronne et la plus élevée dans les départements ruraux peu denses et les départements de transition. Dans 41 départements, ce taux est supérieur à 160, soit 3 fois la mortalité nationale par million d’habitants.

Carte départementale de la mortalité par million d'habitants (moyenne 2013-2017)

Types d'accidents dans les départements.

Les chiffres indiqués dans cette partie portent sur la période 2013-2017, excepté pour les exploitations sur les conducteurs novices (période 2012-2016). La part des usagers de deux-roues motorisés tués est de 23 % ; elle est supérieure à 33% dans sept départements, principalement d’Île-de-France ou du sud-est : Alpes-Maritimes, Corse-du-Sud, Paris, Var, Territoire-de-Belfort , Hauts-de-Seine et Val-de-Marne. 29 % des personnes tuées le sont dans un accident impliquant un conducteur au taux d’alcoolémie supérieur ou égal à 0,5 g/l de sang. Cette part dépasse 40 % dans quatre départements : le Finistère, les Deux-Sèvres, la Vendée et le Territoire-de-Belfort1. 22 % des personnes tuées le sont dans un accident impliquant un conducteur novice. Cette part varie de 14 % dans le Cher, la Dordogne et la Haute-Saône à 38 % dans le Val-de-Marne.

Evolution de la mortalité par million d'habitants entre 2008-2012 et 2013-2017, par département

Carte départementale de l'évolution de la mortalité par million d'habitants (moyenne 2013-2017)

 

Mortalité selon la longueur du réseau routier hors agglomération

La nature et la longueur du réseau routier varient fortement d’un département à l’autre. La longueur varie de moins de 2 000 km pour le Territoire de Belfort, Paris et les Hauts-de-Seine à 20 000 km pour les Côtes-d’Armor, le Puy-de-Dôme et la Gironde. Si les proportions d’autoroutes et de routes nationales varient peu (entre 0 % et 3 % chacune et jusqu'à 7 % pour le réseau national Corse), il n’en est pas de même pour les proportions de routes départementales et de voies communales, en lien notamment avec la présence de grandes aires urbaines :
- routes départementales (hors Paris) : de 14 % (en Seine-Saint-Denis) à 63 % (dans l’Aube) ;
- voies communales (hors Paris dont seul 1 km sur 1 626 n’est pas sur une voie communale) : de 35 % (dans l’Aube) à 84 % (en Seine-Saint-Denis).
Le nombre annuel moyen de personnes tuées hors agglomération pour 10 000 km de route sur la période 2013-2017 est compris entre 6 pour la Creuse et plus de 70 pour les Bouches-du-Rhône et les départements de la petite couronne (120 pour la Seine-Saint-Denis).

Nombre moyen annuel de personnes tuées hors agglomération pour 10 000 km de routes sur la période 2013-2017 par département

Mortalité par km réseau 2013-2017