Études & recherches

Les études de recherche sur la sécurité routière sur le territoire français ou réalisées par des instituts de recherche français sont visibles ici.

Depuis 1910, le domaine de l'accidentologie est impliqué et associé au traumatisme. Ce n'est qu'en 1968 que le terme "accidentologie" est entré dans le vocabulaire. La recherche publique s'organise ainsi que le secteur privé (fabricants et assureurs). Puis apparaissent les concepts clés et les objets de recherche : "infrastructures", "comportements" et "véhicules".

Cette science intègre des domaines liés aux techniques et technologies (automobile, contrôle), à l'ingénierie (routes, cinétique, détection), aux sciences de la santé (dont les neurosciences) et à la pharmacologie clinique. Son interdisciplinarité s'étend également aux domaines des sciences économiques et humaines, les contenus de la prévention et de l'éducation étant constamment actualisés en fonction de l'amélioration des connaissances.

L'interdisciplinarité de la sécurité routière exige que les organismes de recherche et d'étude travaillent ensemble.

L'Ifsttar et le Cerema sont les principaux acteurs du réseau scientifique et technique, ainsi que les équipes de l'Inserr, des laboratoires du CNRS, de l'Inserm, de l'ISPED et des universités. L'UTAC est agréée pour effectuer des essais d'homologation sur les véhicules et leurs équipements. La Recherche et Développement (constructeurs automobiles, équipementiers) est présente notamment à travers le LAB et Ceesar. Financements publics et privés se sont associés pour créer la Fondation sécurité routière (2007-2017). L'incitation à la Recherche provient également des appels à projets de l'ANR (Agence Nationale de la Recherche), de fondations telles que la MAIF, VINCI, et en 2017 de la Délégation à la Sécurité Routière.

La recherche et les études sont indissociables pour comprendre et améliorer la connaissance en matière d’accidentalité. Des études approfondies ont été réalisées sur des accidents réels et sur des facteurs de risque aggravant l'accident. Des avancées notables sont faites sur la tolérance humaine au choc, le comportement dynamique des tissus et organes, les mécanismes de survenue des blessures, les dispositifs de protection.

Aujourd’hui, la psychologie et la sociologie des comportements tentent d’évaluer, entre autres, l’acceptabilité sociale et économique des mesures en matière sécurité routière, devenue un véritable enjeu de santé publique depuis 2007.

études et recherche

Environnement et infrastructures

Se déplacer rapidement et en sécurité dépend de la bonne adéquation des infrastructures de

Véhicules

La croissance conjuguée de la motorisation et surtout de la multi-motorisation favorise un

Risques comportementaux

L’accident de la route est la conséquence d’un dysfonctionnement du système environnement-

Evaluation

L’évaluation des politiques publiques vise à produire une connaissance sur une politique.

Victimes

Un accident corporel (mortel et non mortel) de la circulation routière, au sens de l'arrêt

Modes de déplacement

Pour étudier l’accidentalité sur les routes françaises, comprendre la mobilité des usagers

Comportements en circulation

Suivre les comportements pour anticiper les tendances ?

La sécurité routière dans le monde

Chaque année, les accidents de la route entraînent 1,25 million de décès dans le monde, so