Les indicateurs régionaux de France métropolitaine

Principaux indicateurs régionaux de France métropolitaine - mise à jour 2018

Retrouvez en pièce jointe ci-contre la mise à jour 2018

Mortalité par million d’habitants dans les régions (2013-2017)

Les variations de la mortalité par million d’habitants entre régions sont plus faibles qu’entre départements, les nombres de personnes tuées par région étant plus élevés que par département, donc moins soumis aux aléas statistiques ou aux valeurs extrêmes. La région Île-de-France regroupe 9 % des usagers tués et 31 % des accidents corporels de métropole pour 19 % de la population. La mortalité par million d’habitants et par an varie de 25 pour l’Île-de-France à 97 pour la Corse. 4 régions sur 13 ont un taux inférieur à la moyenne nationale de 53, toutes dans la moitié nord. Entre les périodes 2008-2012 et 2013-2017, la mortalité ramenée à la population baisse dans toutes les régions et sept régions connaissent une baisse de la mortalité par million d’habitants plus importante que la baisse moyenne nationale (jusqu’à - 23 % pour le Centre-Val de Loire). La mortalité des 18-24 ans par million d’habitants de la classe d’âge et par an est inférieure à la moyenne nationale (114) dans trois régions : l’Île-de-France (49), les Hauts-de-France (101) et le Grand-Est (110). Elle est supérieure à 200 dans une région, la Corse (255). La mortalité des 65 ans et plus par million d’habitants de la classe d’âge et par an varie de 35 en Île-de-France à 88 en Occitanie. 5 régions sur 13 ont un taux inférieur à la moyenne nationale de 64, toutes dans la moitié nord.

Carte régionale de la mortalité par million d'habitants (moyenne 2013-2017)

Types d’accidents dans les régions

La part des usagers de deux-roues motorisés dans la mortalité sur la période 2013-2017 varie de 16 % pour le Centre-Val de Loire à 30 % pour l’Île-de-France et 35 % pour la Corse et en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette variation reflète des pratiques de mobilité différentes. Les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur regroupent 39 % des usagers de deux-roues motorisés tués sur la période 2013-2017, mais elles rassemblent également 41 % du parc de deux-roues motorisés. 2013-2017 est compris entre 6 pour la Creuse et plus de 70 pour les Bouches-du-Rhône et les départements de la petite couronne (120 pour la Seine-Saint-Denis). La prise en compte du trafic dans le calcul d’un indicateur pourrait permettre d'intégrer les fortes disparités qui existent entre des départements très urbanisés et des départements plus ruraux, mais cette donnée n’est pas disponible pour tous les types de réseaux.

Evolution de la mortalité par million d'habitants, entre 2008-2012 et 2013-2017 :

Carte régionale de l'évolution de la mortalité par million d'habitants (moyenne 2013-2017)